bar de l'économie

3919 sur les violences conjugales

28/01/2021. Interruption de l’appel d’offres contesté sur le numéro de téléphone le 3919 sur les violences conjugales qui reste géré comme il l’était.
L’annonce de la mise en concurrence de la gestion du 3919 avait révolté les associations féministes. Le gouvernement a annoncé ce lundi suspendre la procédure en cours afin de la réexaminer, selon Élisabeth Moreno, la ministre chargée du dossier.

Le ministère chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes «va réexaminer comment procéder à une redéfinition du mode de gestion» de ce service et «a décidé d’interrompre la procédure de marché public en cours», a-t-il précisé dans un communiqué.
la Fédération nationale Solidarité femmes (FNSF), qui opère la ligne depuis 1992 avait annoncé saisir la justice administrative pour tenter d’obtenir l’annulation de la procédure de mise en concurrence, et indiqué qu’elle ne comptait pas se porter candidate au marché car elle y voyait une approche «mercantile», donnant la priorité selon elle à la quantité des appels traités plutôt qu’à la qualité de l’écoute des femmes en détresse.

L’interruption de l’appel d’offres ne constitue «pas un renoncement» mais «la prise en compte de la nécessité de rassembler», a commenté auprès de l’AFP le cabinet de Mme Moreno. Le ministère «va étudier dans les meilleurs délais, avec les associations et les élus locaux, toutes les options sur la manière de continuer à faire vivre et à améliorer le 3919», a-t-on ajouté de même source.