bar de l'économie

Alipay, détraquée par les régulateurs chinois

05/01/2021. Ant Group, qui possède la plus grande plateforme de paiement chinoise, Alipay, s’est vu une fois de plus détraquer par les régulateurs chinois.Le groupe a reçu par la Banque populaire de Chine (PBOC) l’ordre de réduire ses activités rectifier sa trajectoire, et de formuler un calendrier de mise en œuvre.

Convoqués, les dirigeants de Ant Group se sont vus affirmer par la Banque Centrale que le Groupe manquait d’une gouvernance efficace, défiait les exigences de conformité aux lois, et avait pris de nombreuses décisions risquées pour la stabilité financière. Des pratiques de concurrence déloyale et d’abus de position dominante ont également été pointées.
Dans le pays de la surveillance de masse, dont l’espionnage et les agissements du Parti sur l’économie, la vie sociale ou encore la vie politique ne sont plus à prouver, la nouvelle cible tient en un mot : Fintech. Ce secteur se voit parfaitement incarné par Ant Group, et personnifié par Jack Ma, qui possède plusieurs filiales de services et outils de paiements numériques et qui a disparu.

Alipay est la plus connue, et menace la souveraineté numérique et monétaire de la Chine, en pleine expérimentation finale de son yuan numérique prévu pour renflouer la dette du pays entre autre.
La Chine est ainsi prise dans un dilemme qu’elle a elle-même créé : réglementer les entreprises technologiques, puissances financières du pays, au nom d’une souveraineté et de projets politiques.