bar de l'économie

Chant du coq ou odeur du fumier : le Parlement adopte une loi

22/01/2021. Chant du coq ou odeur du fumier : le Parlement adopte une loi pour protéger le « patrimoine sensoriel » des campagnes. Déjà votée par l’Assemblée Nationale, la proposition de loi a été adoptée à l’unanimité par le Sénat jeudi. Elle entend mettre fin aux plaintes pour nuisances, très nombreuses ces dernières années, concernant les bruits et effluves du monde rural.
Des vaches trop bruyantes, les cigales à l’unisson ou encore le chant du coq sans oublier les odeurs, voilà quelques exemple de ce qui dérange.
 Ces dix dernières années plus de 18 000 plaintes ont été déposées. Ces marqueurs sonores et olfactifs du monde rural vont bientôt entrer dans le code de l’environnement pour constituer une partie du « patrimoine sensoriel » de nos campagnes.
Les rapporteurs du texte espèrent éviter les plaintes de néo-ruraux ou de vacanciers. 
L’application de cette loi devrait être pour la fin de l’année ou début 2022.