bar de l'économie

Construire des avions moins polluants

20/06/2019. L’urgence climatique et les questions de sécurité, avec la crise de l’avion vedette de Boeing, le 737 MAX, figurent parmi les autres gros sujets du Salon du Bourget.
Sur le plan de l’aéronautique civile, un doublement du trafic aérien est prévu d’ici 20 ans donc de la flotte d’avions dans le monde, pour passer à 44.000 appareils selon les projections de Boeing. Mais les industriels du secteur sont appelés à redoubler d’efforts pour construire des avions moins polluants et atteindre l’objectif de réduire de moitié les émissions de dioxyde de carbone (CO2) en 2050 par rapport au niveau de 2005, sous l’exigence environnementale croissante des jeunes générations.
Emmanuel Macron a appelé à « ne pas commencer à faire de l’anti-avion ». « L’avion, il faut le moderniser », en souhaitant « une industrie en Europe plus ambitieuse sur le plan industriel et technologique ». « Notre rôle est de s’assurer que tout le monde nous suit et qu’on n’a pas des Chinois et des Américains qui ne respectent pas les mêmes règles du jeu (en matière de réduction des émissions en CO2, NDLR) et qui en quelque sorte gagnent de la compétitivité parce qu’ils sont moins écologiques », a-t-il ajouté. Le transport aérien contribue à hauteur d’au moins 2 % aux émissions mondiales de CO2. Selon des chiffres de l’Agence européenne de l’environnement, ses émissions de dioxyde de carbone dépassent largement celles des autres modes de transport.

En matière de formation, la France forme 15000 jeunes par an alors que les chinois en forment 400.000.