bar de l'économie

Coup de tonnerre contre la privatisation d’ADP

10/04/2019. 218 élus de tous bords politiques ont pris une initiative inédite contre la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP): l’opposition a enclenché un « référendum d’initiative partagée » (RIP) pour tenter d’empêcher le gouvernement de vendre ADP. ce projet de consultation des Français vise à rendre ADP « insusceptible de privatisation », a annoncé le porte-parole des députés PS, Boris Vallaud. Le projet de loi Pacte prévoit de supprimer l’obligation pour l’État de détenir la majorité du capital d’ADP (actuellement 50,63 %). Depuis la première lecture en octobre, cette privatisation est devenue, après son rejet au Sénat, la principale pomme de discorde, certains pointant un « cadeau à Vinci », qui ne cache pas son intérêt. La proposition des élus d’opposition prévoit dans son article unique que « l’aménagement, l’exploitation et le développement des aérodromes de Paris » – Roissy, Orly et Le Bourget -, « revêtent les caractères d’un service public national ». Cette proposition devra être validée par le Conseil constitutionnel puis signée par 10 % du corps électoral (soit 4,5 millions de citoyens), pour déclencher le référendum. En attendant, ADP a accusé le coup et a perdu 2,05 % à la clôture de la bourse de Paris.