bar de l'économie

Covid-19 : alerte renforcée, maximale ou simple vigilance

25/09/2020. Le ministre de la Santé Olivier Véran a dévoilé une nouvelle classification des départements en fonction de l’intensité de l’épidémie.
– Gris département en vigilance
– Rose zone d’alerte
– Rouge zone d’alerte renforcée
– Rouge foncé zone d’alerte maximale

Le seuil d’alerte est dépassé lorsque le taux d’incidence arrive au delà de 50 nouveaux cas pour 100 000 habitants dans un département.
L’alerte renforcée est déclenchée si ce taux dépasse les 150 pour 100 000 habitants, et si le taux d’incidence chez les personnes âgées est également au-dessus des 50 pour 100 000 comme à Paris et sa petite couronne, et dix métropoles Lyon, Lille, Montpellier, Bordeaux, Grenoble, Rennes, Rouen, Saint-Etienne, Toulouse et Nice.

Le seuil d’alerte maximale est atteint lorsque trois conditions sont réunies : le taux d’incidence du département dépasse les 250 pour 100 000 habitants ;
le taux d’incidence chez les personnes âgées dépasse les 100 pour 100 000 et si la part des patients positifs au Covid-19 dans les services de réanimation de la région arrive au-delà de 30%. Ce qui est le cas en Guadeloupe, et dans la métropole Aix-Marseille.

Le seuil d’état d’urgence sanitaire ne concerne pour l’instant aucun département français.

Les nouvelles restrictions : tous les bars et restaurants de la métropole d’Aix-Marseille et la Guadeloupe devront fermer à partir de samedi. Ces mesures sont décidées pour deux semaines.

Onze autres métropoles sont en « zone d’alerte renforcée », le niveau juste en dessous.

Bizarrement les théâtres et cinémas ne sont pas concernés par cette mesure, d’où la colères des restaurateurs.

Les rassemblements sont limités dans 11 grandes villes en « alerte renforcée » : Paris et la petite couronne.
Le Val d oise ni l’Essonne ne sont pas concernés pour le moment.
Mais sont concernés les métropoles de Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Rennes, Rouen, Grenoble et Montpellier sont placées en zone d' »alerte renforcée, comme celles de Bordeaux, Lyon et Nice, qui se trouvaient déjà dans cette catégorie.

Dans chacune de ces zones, le Préfet pourra en outre prendre des mesures complémentaires. Olivier Véran a par ailleurs prévenu que d’autres villes, comme Tours, Strasbourg, Dijon ou Clermont-Ferrand étaient susceptibles d’être classées dans cette catégorie dans les prochains jours.

A partir de lundi, dans ces zones, la jauge des rassemblements est ramenée à 1 000 personnes. Les grands événements déclarés, comme les fêtes locales ou les fêtes étudiantes, seront interdits.
Dans l’espace public, les rassemblements de plus de 10 personnes sont prohibés et les bars devront fermer au plus tard à 22 heures. Salles des fêtes, salles de sport, gymnases ou encore salles polyvalentes seront fermées.
Les fêtes, mariages, tombolas, anniversaires et communions devront réunir moins de trente personnes.

La France compte désormais 69 départements en zone rouge ou zone d’alerte.

Il semlerait quela tranche d’âge concernée sont les 30 /40 ans, ceux qui justement ont des enfants qui vont en maternelle et en primaire. …
Quant aux enfants, leur symptômes tourne autour de problèmes rihnopharengées qui sont hors normes mais c’est tout pour le moment.