bar de l'économie

Du « cannabis light » pourrait être autorisé en France

20/05/2020. Du « cannabis light » pourrait être autorisé en France c’est la question que l’on se pose en ce moment. Je vous ai parlé » du CBD, ou canabidiol l’an passé. Les produits issus de la fleur ou des feuilles de cannabis sont utilisé pour des tisanes, des pommades et des huiles aux vertus relaxantes et anti douleur.
La justice Européenne vient de rendre ses conclusions : la France impose des mesures trop restrictives à la commercialisation du CBD, contrairement à la réglementation Européenne. La Justice Européenne pourrait donc faire du CBD un produit comme un autre, libre de circuler et d’être vendu normalement ici. Une décision définitive doit être prise à l’automne.  

Même si la loi française est modifiée concernant la consommation et la vente de CBD, la production, elle, restera interdite ce qui serait un important manque à gagner pour nos agriculteurs. Pourtant cela n’a pas empêché des dizaines d’entrepreneurs français à ouvrir des boutiques qui ont pignon sur rue même s’ils risquent une saisie par les douanes, d’écoper d’amendes forfaitaires, ou  être inquiétés par la Justice.  »

Ces entrepreneurs surfent sur la vague de l’article R. 5132-86 du Code de santé publique. « la production, la fabrication, le transport, l’importation, l’exportation, la détention, l’offre, la cession, l’acquisition ou l’emploi » du cannabis (graines, tiges, fleurs et feuilles), ainsi que de sa résine, sont interdits. Pour être autorisé le cannabidiol (CBD) doit être extrait de plant de chanvre dont la teneur en THC est inférieure à 0,2 %, taux que respectent  leses gélules, tisanes ou liquides pour cigarette électronique, et autres  à base de CBD.