bar de l'économie

En Allemagne, une jeune agricultrice met le gouvernement face à ses responsabilités

En Allemagne, une jeune agricultrice de 22 ans, Sophie Backsen, étudiante en agronomie, met le gouvernement face à ses responsabilités climatiques en saisissant la justice en janvier 2020. La cour constitutionnelle vient de lui donner raison en estimant que la loi climat votée en 2019 portait « atteinte aux libertés » des générations futures et n’est pas suffisante pour empêcher le réchauffement climatique.

La cour constitutionnelle, plus haute instance juridique, estime que la loi climatdonne des objectifs mais pas de moyens, elle est donc en partie inconstitutionnelle : la loi Climat adoptée en 2019 n’inclue pas de dispositions suffisantes pour atteindre l’objectif de réduction de 50% des émissions de carbone d’ici 2030, de fait, elle repousse cette charge et porte ainsi atteinte à la liberté des plaignants » : L’État ne peut pas déléguer aux générations futures une mission qu’il pourrait remplir au présent.

Sophie Backsen travaille dans la ferme de ses parents, sur une ile où tout le monde peut voir que l’eau monte. Des digues ont bien été construites pour éviter la submersion. Mais « si rien d’autre n’est fait, explique Sophie Backsen à Der Spiegel, il ne sera plus possible de vivre ici, et je perdrai ma maison. »