bar de l'économie

Ford va supprimer 12 000 emploi en Europe d’ici 2020

28/06/2019. Pour renouer avec la rentabilité, le constructeur, veut réduire ses coûts au vu de la stagnation de la demande et investir dans les voitures à faibles émissions car côté investissement dans des voitures électriques, autonomes ou connectés, Ford a pris du retard.
Avec cette annonce l’action Ford a pris 2,62% à 10,17 dollars dans les premiers échanges à la Bourse de New York, affichant l’une des plus fortes hausses d’un indice S&P-500 en progression de 0,42%. Ford a déclaré qu’il fermerait trois sites en Russie, un en France et un autre au Pays de Galles. Le personnel sera réduit dans ses usines à Valence (Espagne) et Saarlouis (Allemagne). Le constructeur a refusé fin février le projet de reprise de son usine Ford Aquitaine Industrie (FAI) à Blanquefort (Gironde) présenté par le groupe belge Punch.
Avec la cession du site Kechnec Transmission, en Slovaquie, à Magna, les usines de production de Ford seront ramenées à 18 contre 24 actuellement en Europe. « Nous avons largement achevé les consultations avec les partenaires sociaux concernant les actions de restructuration », a déclaré Stuart Rowley, président de Ford Europe, à Reuters.
D’ici fin 2020, environ 12.000 emplois dans les usines détenues en propre par Ford ou via des coentreprises en Europe seront supprimés, essentiellement par des départs volontaires, a dit le groupe. Ce vaste de plan de restructuration est destiné à lui faire économiser 600 millions de dollars (529,2 millions d’euros) par an.
Ford emploie 51.000 personnes en Europe et 65.000 en intégrant les effectifs de ses coentreprises. Son objectif commercial est de doubler la rentabilité de sa division de véhicules utilitaires en Europe sur les cinq prochaines années, grâce notamment à une alliance avec Volkswagen et une restructuration de sa coentreprise Ford Sollers en Russie. Le constructeur veut également tripler ses importations de voitures en Europe d’ici 2024 en y vendant notamment des Mustang et des Explorer, dont un modèle électrique fin 2020.