bar de l'économie

La France avant-dernière dans le monde

09/12/2020. La France est avant-dernière du classement international sur l’enseignement des maths et des sciences, n résultat encore plus catastrophique qu’il y a 4 ans.
C’est l’étude Timss. Comme tous les quatre ans depuis 1995, cette enquête internationale, il mesure les performances dans ces deux matières des élèves CM1 et de 4e.
Pour la France, le parcours de 4 000 élèves de CM1, et autant de 4e, a été regardé à la loupe en mai 2019, Pour le niveau CM1, en mathématiques, le score de la France est de 485, quand la moyenne européenne est à 527. En sciences, le score français est de 488 contre une moyenne de l’UE à 522. Ces chiffres placent désormais la France en avant-dernière position, le Chili arrivant dernier. 
Ce qui n’est pas surprenant quand on voit que les heures de maths se sont drastiquement réduites, comme les heures de français d’ailleurs et que dans certaines filières, en terminales, il n’y aura plus de maths du tout.

A contrario Les meilleures écoles de commerce sont en France selon le classement du Financial Times ui compte 22 écoles de commerce françaises, dont 4 dans le top 10, avec HEC Paris en première place.
Les trois autres écoles membres de ce top 10 sont l’Insead en troisième position, l’Essec en sixième position et l’ESCP à la huitième place. Toutes se trouvent en région parisienne.
Au-delà du top 10, d’autres établissements sont également très bien classés, comme l’Edhec (14) ou l’EM Lyon (20). Les écoles françaises ont notamment brillé grâce à leur offre de MBA (pour Master of Business Administration), le diplôme international d’études supérieures du plus haut niveau dans le domaine de la conduite globale des affaires. L’Insead de Fontainebleau a d’ailleurs été nommée meilleure école pour ce type de diplôme.

Les critères d’évaluation scrutés par le Financial Times sont nombreux : qualités des enseignements, salaires annuels des étudiants à la sortie d’école, programmes internationaux, parcours des professeurs, etc. Nouveauté cette année, le bien-être des étudiants a été pris en compte pour l’évaluation des établissements. Concernant ce facteur, la France serait l’indiscutable championne, alors même que les sondages ont été réalisés pendant le premier confinement entre mars et mai.