bar de l'économie

La plus ancienne sépulture

Au Kenya, les archéologues viennent de mettre au jour la plus ancienne sépulture d’un homme moderne en Afrique, il s’agit de  « Mtoto » (« enfant » en swahili), comme l’ont baptisé les chercheurs. Il était enterré enveloppé dans un linceul et couché en position foetale, évoquant un rituel funéraire par sa communauté d’Homo sapiens chasseurs-cueilleurs depuis 78 000 ans, d’après la revue Nature.

Cette découverte a été faite en 2013 mais c’est en 2017 qu’interviennent des fouilles supplémentaires, à trois mètres sous terre contenant un amas d’os décomposés. Nul ne savait s’il s’agissait de restes humains ou animaux – « vu la taille de la fosse, certains pensaient à un singe« , a raconté Michael Petraglia, de l’Institut Max Planck, l’un des auteurs de l’étude, lors d’une conférence de presse.

Le squelette, encore articulé, indique que l’enfant a été disposé sur le côté droit, jambes repliées sur la poitrine enveloppé dans un linceul, végétal ou en peau d’animal. Ce comportement prouve « que les anciens humains en Afrique vivaient aussi dans un monde symbolique« , et étaient donc déjà dotés d’une cognition complexe, dont on cherche à comprendre quand et comment elle est née.