bar de l'économie

La Théorie Moderne de la Monnaie

25/11/2020. Avec la pandémie La dette mondiale s’envole elle correspond à 4 années d’activité économique.
La dette de la France  c’est 300% du PIB alors dans les milieux financier on parle de la Théorie Moderne de la Monnaie.

Elle  est au cœur des politiques monétaires de la FED et de la BCE depuis le début du confinement nous indique François d’Hautefeuille du Cercle des analystes indépendants. C’est une nouvelle théorie monétaire qui prône une monétisation de la dette d’Etat des Banques Centrales pour sortir l’économie de la déflation afin de financer la crise liée au coronavirus.

Les conséquences sur la stratégie financière sont importantes car elle ouvre la voie à une reflation des économies occidentales.
Elle peut avoir des impacts majeurs sur les stratégies d’investissement. Elle pourrait remettre en cause la déflation et une certaine stagnation économique de ces 20 dernières années dans bien des pays occidentaux comme l’Italie. Elle ouvrerait ainsi le chemin d’un nouveau cycle économique basé sur une reflation des économies européennes vers leur PNB potentiel.

Pourquoi discuter de la monnaie ?

Le consensus politique depuis 20 ans est que les problèmes monétaires sont trop complexes pour être traités par les politiciens ou le grand public. Seul un comité d’experts mondiaux est à même d’implémenter une création monétaire en ligne avec le développement optimal de l’économie dans un monde où la monnaie ne repose plus que sur la confiance.

Souvenez vous des manipulations monétaires du Dr Schacht au cœur de la prise du pouvoir de Hitler en ruinant les classes moyennes allemandes. De même, les erreurs monétaires de la crise de 1929 ont créé une dépression économique terrible. les errements des politiques monétaires keynésiennes des années 1970s ont créé une stagflation économique.

On parle de la Théorie Moderne de la Monnaie egalement pour voir autrement la dette et peut être même ne pas la rembourser.

Cette théorie dénonce 7 affirmations d’orthodoxie monétaires liées au refinancement de la dette d’Etat par la banque centrale  (voir le site  https://mmt-france.org/): Les déséquilibres entre la BCE et les Banques Centrales de la zone Euro dans le système TARGET2 montrent les déséquilibres croissants entre l’Europe du Sud et l’Europe du Nord. La MMT pourrait permettre combler ces écarts en favorisant un retour de l’épargne de l’Europe du Nord vers l’Europe du Sud. C’est la politique enclenchée par la Commission via le dernier Budget Européen qui favorise un rattrapage économique de l’Italie et de la Grèce.