bar de l'économie

L’ANSM alerte sur les dangers de certains médicaments durant la grossesse

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) lance une campagne d’information pour sensibiliser les femmes aux risques liés à la prise de médicaments pendant la grossesse.

estimant qu’entre 800 et 1 200 nourrissons naissent malformés tous les ans à cause de cela.

Certains produits très courants peuvent même provoquer la mort du bébé et les femmes sont très mal informées.
Un sondage Viavoice pour l’ANSM dévoile que plus d’un tiers des femmes enceintes piochent dans leur pharmacie lorsqu’elles ont des nausées ou mal au dos ou autre douleur. Doliprane, Dafalgan, Spasfon, paracétamol ou  L’Ibuprofène qui lui augmente le risque de fausse couche.
Au-delà du premier trimestre de grossesse, l’Ibuprofène peut augmenter le risque de fausse couche et à partir du sixième mois, une seule prise peut entraîner la mort du fœtus.

Seules trois femmes sur dix déclarent se sentir suffisamment informées sur les risques liés à la prise de médicament pendant la grossesse, alors qu’elles sont plus de six femmes sur dix à connaître les risques liés au tabac et à l’alcool.