bar de l'économie

Les aides se poursuivent

Face aux inquiétudes des professionnels, les aides aux secteurs les plus touchés ne s’arrêteront que progressivement, a déclaré Bruno Le Maire sur RTL. Le ministre de l’Économie a précisé que le fonds de solidarité restera inchangé en mai, malgré les réouvertures dont vont bénéficier certaines activités, comme celle des commerces.

 «Nous allons améliorer le fonds de solidarité à partir de début juin»: s’il fallait justifier d’une perte d’activité d’au moins 50% pour y être éligible jusqu’ici, cette condition va sauter. Les secteurs ciblés – hôtellerie, restauration, café, culture – y auront accès «quelle que soit la perte de chiffre d’affaires» affichée. Un restaurant qui ouvre partiellement et ne gagne donc qu’une portion de son chiffre habituel y aura donc quand même accès, même si sa perte financière n’atteint que 30%, par exemple. Il bénéficiera alors d’«un chiffre d’indemnisation que nous définirons» avec les professionnels,. L’appui devrait être «proportionnel» à la perte de chiffre d’affaires », pour le ministre, cette modification permettra de faire du «sur-mesure qui tient compte de la réalité de la situation de chacun».

En juin, juillet et août, les aides aux entreprises seront progressivement débranchées «en fonction du retour à la normale», a ajouté Bruno Le Maire. Puis, fin août, un bilan de l’évolution de la situation pour les secteurs les plus fragiles, dont le monde du sport, l’événementiel, la culture et l’hôtellerie-restauration sera fait. Bruno Le Maire a par ailleurs indiqué que le formulaire pour le fonds de solidarité en avril serait mis en ligne le 7 mai.