bar de l'économie

L’Etat français renfloue la SNCF

16/12/2020. L’Etat français a annoncé avoir souscrit à une augmentation de capital de la SNCF à hauteur de 4,05 milliards d’euros, un ballon d’oxygène pour le groupe public de transport ferroviaire, touché de plein fouet par la crise du coronavirus.

Prévue par le plan de relance dévoilé en septembre par le gouvernement, qui prévoit au total 4,7 milliards d’euros pour le transport ferroviaire, cette injection de capitaux frais « vise à soutenir les investissements de sa filiale SNCF Réseau en faveur de la régénération du réseau ferré national, du renforcement de la sécurité et du développement durable de ses activités », expliquent dans un communiqué commun la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, celui de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, et le ministre délégué en charge des transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Parmi les engagements pris par la SNCF en contrepartie d’un soutien public qualifié d' »exceptionnel » figure la promesse d’une réduction de 30% des émissions de gaz à effet de serre du groupe entre 2015 et 2030.

Interrogé la semaine dernière par France Info, Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF, avait expliqué que le chiffre d’affaires du groupe avait chuté de cinq milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, en rappelant que sa perte nette s’était élevée à 2,5 milliards sur le seul premier semestre.