bar de l'économie

Note de conjoncture de l’INSEE

07/10/2020. La note de conjoncture de l’insee est tombée hier : Activité économique en chute dans les bars, restaurants, de salles de sport, etc, transport aérien de voyageurs très affecté,mais  l’INSEE s’inquiète pour les services car mes perspectives d’activité pour les trois prochains mois sont en chute alors dans l’industrie, le carnet de commande est remonté.

La confiance des ménages n’a pas rebondi depuis avril dernier car les français s’inquiète du chômage et considèrent qu’il est opportun d’épargner.

Les services : hôtellerie-restauration, services de transport, activités récréatives et de loisirs ont connus  une belle  embellie durant l’été, car les français ont consommés mais pour les vacances de la Toussaint, il n’y a pas suffisamment de réservations

Dans l’industrie, le secteur aéronautique a fait chuter les exportations de biens manufacturés. Mais les services sont globalement plus affectés que l’industrie.

L’hébergement-restauration, les transports de voyageurs et les activités culturelles, représentent au total, 8 % de la valeur ajoutée.

Les métropoles ont été pénalisées par le recul des dépenses des touristes français conjugué à la forte chute du nombre de touristes étrangers.
Environ 840 000 emplois, dont près de 730 000 emplois salariés, seraient perdus en 2020 et l’INSEE prévoit une forte hausse du chômage au second semestre qui atteindrait 9,7 % en fin d’année.
Au total sur l’année 2020, la prévision de contraction du PIB reste de l’ordre de – 9 %.

L’inflation serait à limitée à un demi-point en moyenne annuelle en 2020.

Pour les ménages , le pouvoir d’achat ne devrait baisser en moyenne « que » d’un point sur l’année 2020, mais les situations individuelles peuvent être très disparates.