bar de l'économie

Pétition contre la déforestation

01/03/2021. Florence Portelli, Maire de Taverny, Vice Présidente de la Région Ile de France lance une pétition adressée aux Ministères de l’Agriculture à celui de l’Environnement.
Au nom des maires du Val d’Oise, du Conseil départemental et de la région ile de France, Florence Portelli interpelle le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie et la Ministre de la Transition Écologique, Barbara Pompili, tous mobilisés pour la forêt de Montmorency face au constat de coupes massives qui défigurent la forêt de Montmorency sans replantations.

De plus en plus de grands espaces dans la forêt domaniale de Montmorency sont entièrement déboisés, les coupes ne semblent pas sélectives, les sols sont endommagés par les engins, les paysages transformés ou détruits.
 et donc l’ensemble des élus s’interrogent autant sur l’ampleur des coupes que sur les modalités de celles-ci.
« Nous savons qu’une forêt s’entretient, que la maladie de l’encre entraine une gestion particulière. Nous connaissons aussi les inquiétudes des agents de l’ONF face aux difficultés financières de leur office et l’injonction de « rentabiliser » la forêt. »

Pour autant, les coupes rases pratiquées dans notre forêt ont bien des inconvénients sur le paysage (parcelle vide de bois après la coupe définitive) et sur la biodiversité : les espèces d’oiseaux associées aux gros bois perdent leurs habitats, par exemple les pics, les sittelles, de même que les insectes xylophages ou encore les chiroptères.
 Ce type de coupe avec de gros engins de chantier, peuvent contribuer à étendre les maladies plutôt que les contenir par des coupes raisonnées.
 Les coupes rases sont pratiquées aussi bien dans les forêts publiques (gérées par l’ONF) que dans les forêts privées, et tout ceci dénoncé régulièrement par les associations de défense de l’environnement.
 
Ainsi, à Fontainebleau, des élus épaulés par des habitants et des associations ont obtenu la fin des coupes.
 Nous devons nous aussi nous mobiliser pour sauver ce patrimoine naturel exceptionnel qu’est la forêt de Montmorency, et demandons un audit indépendant de l’ONF sur la gestion du massif forestier. En attendant le résultat de cet audit, nous demandons un moratoire sur les coupes.

En Forêt de Montmorency, il est prévu une replantation….. mais sur 6 ans.