bar de l'économie

Plan social de PPG à Bezons pourtant les salariés avaient remporté la première manche

L’usine PPG Sealants Europe, située à Bezons (Val-d’Oise),  va fermer, 208 emplois vont disparaître, le site étant voué à la fermeture.

Prévue en quatre phases, la fermeture, annoncée le 1er octobre 2020, aurait dû commencer en avril pour se terminer en décembre. Mais elle n’a pas encore débuté, la direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Drieets, anciennement la Direccte) ayant refusé, le 12 avril, d’homologuer le plan unilatéral de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administration du travail a retenu l’insuffisance de l’évaluation et de la prévention des risques en matière de santé et sécurité des salariés au cours de la fermeture progressive du site. Un sursis pour les salariés, en tout cas : le plan devrait être modifié puis présenté à nouveau au CSE, qui devra rendre un avis s’il estime être suffisamment informé. Cette usine, créée en 1904, acheté par PPG en 2015 à Hutchinson est spécialisé dans les mastics pour l’aéronautique et l’automobile.