bar de l'économie

Plateau du Golan, zone stratégique

20/11/2020. Mike Pompeo le chef de la diplomatie américaine a profité jeudi de sa tournée d’adieu au Moyen-Orient pour visité le plateau du Golan, zone stratégique prise par Israël à la Syrie lors de la guerre des Six-Jours en 1967 et très viticole.

Pour Damas, cette visite « est une démarche provocatrice et une violation flagrante de la souveraineté de la République arabe syrienne », a fait savoir jeudi soir le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué diffusé par l’agence de presse étatique Sana. « De telles visites criminelles encouragent (Israël) à poursuivre sa dangereuse approche hostile », a-t-il poursuivi. 

En 2019, Donald Trump a fait des Etats-Unis le premier pays à reconnaître la souveraineté d’Israël sur ce plateau où vivent 25.000 colons israéliens aux côtés de quelque 23.000 Druzes qui se revendiquent pour la plupart Syriens tout en ayant le statut de résidents en Israël.

Plus de 450.000 Israéliens vivent dans des colonies, jugées illégales au regard du droit international, en Cisjordanie, où vivent environ 2,8 millions de Palestiniens.