bar de l'économie

Point Covid : les tests salivaires, bientôt, passeport vaccinal

18/01/2021. Coronavirus en France : les tests salivaires pourraient bientôt être disponibles pour dépister la population contre le coronavirus annonce  l’épidémiologiste à l’Institut Pasteur Arnaud Fontanet sur RTL.
Le temps que la production et la distribution s’organisent pour des dépistages  beaucoup plus faciles ».
Pour lui les chiffres des fêtes ne sont pas trop mauvais  mais il s’attend à une « poussée » de l’épidémie en mars,  et estime une sortie de crise, un retour à la normale pour « le dernier trimestre de 2021 ».

La mise en place d’un passeport vaccinal à l’échelle européenne est un débat « très prématuré »,  on ne sait pas encore tut son impact sur la transmission du virus ; on erst dans une phase de monter en puissance de la vaccination. La phase grand public est prévu au printemps. Pas de fermeture de frontières mais des controles mais il y a une discussion européenne cette semaine. la production de Pfizer reprendra dès le 25 janvier et s’accélèrera dès la mi février a estimé Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des affaires européennes,  sur franceinfo. 

Le dernier sondage IFOP indique que 62% des Français sont favorables à ce que la vaccination contre le Covid-19 soit obligatoire pour prendre l’avion. Un Français sur deux souhaite une telle obligation dans les transports en commun. Ce n’est pas notre conception de la protection et de l’accès aux vaccins », estime Clément Beaune. 

Le chef du gouvernement grec a appelé mardi l’Union européenne à adopter un certificat « standardisé » de vaccination pour donner un coup de pouce à l’industrie du tourisme, terrassée par la pandémie du coronavirus. 
Clément Beaune temporise : « Nous sommes très réticents, explique-t-il. Si on parle d’un papier, un document qui vous autorise à voyager en Europe, je crois que c’est très prématuré. » Ondoit pas ouvrir le débat maintenant. Quand l’accès au vaccin sera généralisé, ce sera un sujet différent », insiste Clément Beaune. « Tant qu’on n’est pas entré dans une phase grand public de la vaccination, dire au gens : votre activité est limitée, ça ne marche pas, pour être très clair. »