bar de l'économie

Pourquoi le chinois Tencent investit en France

17/03/2021. Pourquoi La firme chinoise Tencent, connue pour son appli WeChat, poursuit elle son offensive dans l’univers de la fintech en France ?
En plus de diversifier ses activités, le géant des jeux vidéo cherche à renforcer son expertise technologique et à accéder aux données, capital précieux pour ces grandes entreprises.
Tencent, prend des participations dans de nombreux domaines, dont les jeux vidéo, son marché de prédilection, mais aussi dans la musique, et maintenant dans le paiement. Il dépasse désormais les autres membres des BATX (Baidu, Alibaba et Xiaomi) en nombre d’investissements réalisés dans le monde de la finance.
Au cours des cinq dernières années, sur un total de 48 opérations, 27 sont attribuées à Tencent.

Selon l’Observatoire de la fintech, Sur la même période, les GAFA américains n’ont en réalisé que 15.

  •  Moins d’une semaine après Lydia et Qonto, Tencent devient actionnaire de la start-up berlinoise N26.
  •  Hors Europe, la banque brésilienne Nubank a levé 180 millions de dollars auprès du mastodonte chinois, dont le poids est estimé à 486 milliards en US dollars.

Les tensions commerciales entre Pékin et Washington créant un climat incertain pour d’éventuelles opérations outre-Atlantique, les investissements chinois en Europe vont se poursuivre. L’objectif de Tencent  est de donner accès à WeChat Pay, sa solution de paiement mobile, aux millions de touristes chinois qui visitent l’Europe.
Le géant pourrait d’ailleurs aller encore plus loin, en développant des programmes de fidélisation, de la vente de billets d’avion, etc. utilisant WeChat Pay comme agrégateur. À l’heure actuelle, l’écosystème WeChat comprend déjà un million de « mini-programmes » pour se connecter à des applications tierces.

Les acteurs chinois doivent néanmoins relever un défi de taille pour s’imposer hors de leur marché : l’hétérogénéité des réglementations concernant :

  •  la collecte,
  •  le traitement,
  •  le stockage des données personnelles des utilisateurs.