bar de l'économie

Prime pour les fonctionnaires, aide de 150 euros pour les plus démunis

16/04/2020. Prime pour les fonctionnaires, aide de 150 euros pour les plus démunis… Édouard Philippe a détaillé “l’aide exceptionnelle”, évoquée par Emmanuel Macron.
Jusqu’à 1000 euros de prime exceptionnelle pour les fonctionnaires, une décision prise par le président de la République pour remercier le travail “extrêmement important” des fonctionnaires. La prime exempte de tout prélèvement, sera versée aux soignants dans les départements les plus touchés par la crise du coronavirus, a déclaré Edouard Philippe, dans le cadre de l’épidémie de coronavirus, le gouvernement a prévu de débloquer quelque 300 millions d’euros. Ses bénéficiaires sont ceux qui ont dû faire face à un surcroît d’activité depuis l’arrivée du coronavirus sur le territoire national.
400.000 agents de la fonction publique d’État sont concernés par la mesure, soit environ un sur cinq. Cette prime sera versée au terme de l’état d’urgence sanitaire, comme l’a détaillé Édouard Philippe à l’issue du Conseil des ministres. La mesure concernera aussi les enseignants qui gardent des enfants de soignants, les surveillants pénitentiaires ou encore les douaniers qui mènent des opérations de contrôle. 
Cette prime sera exonérée d’impôts et de cotisations sociales, et concernera aussi bien ceux qui étaient sur le terrain que ceux qui ont pu télétravaillé. Pour le personnel soignant, il aura droit à son propre plan, que doit préciser le ministre de la Santé Olivier Véran. 
Pour ce qui est des fonctionnaires territoriaux, l’idée est d’adopter la même ligne, a fait savoir Gérald Darmanin, qui laisse aux maires le choix du versement.  Cette mesure est contenue dans un projet de loi de finance rectificatif qui a été présenté ce mercredi en Conseil des ministres par Gérald Darmanin et Olivier Dussopt.

“Nous avons prévu de verser dès que possible, c’est à dire le 15 mai prochain, 150 euros par ménage au RSA ou à allocation de solidarité spécifique”, a annoncé le premier ministre. “S’y ajouteront 100 euros supplémentaires par enfant”, a-t-il ajouté, ce mécanisme, qui concernera 4 millions de bénéficiaires, comprendra également le versement de 100 euros par enfant pour les bénéficiaires d’APL qui ne sont ni au RSA ni à l’ASS, a encore détaillé le chef du gouvernement, précisant que le versement “sera automatique, sans qu’aucune démarche ne soit nécessaire”. 

Prenant la parole après le Premier ministre, le ministre de la Santé, Olivier Véran a souligné que le coût de cette opération représentait “près d’un milliard d’euros”. Cet effort intervient dans le cadre du vaste plan de “soutien à l’urgence économique” présenté par le gouvernement.
Une enveloppe globale de 110 milliards d’euros, qui comprend un dispositif de primes pour certains fonctionnaires et soignants ou encore des mesures de soutien aux entreprises.  
Les étudiants précaires recevront aussi une aide directe, plutôt comme une prestation sociale, versée en une fois par L’État français qui pour une fois ne charge pas les collectivités publiques de cette charges mais assume directement le coût de cette solidarité.