bar de l'économie

Scandale de corruption lié aux masques dans la famille politique d’Angela Merkel

11/03/2021. Si Angela Merkel espérait quitter le pouvoir à l’automne prochain au sommet de sa popularité, les difficultés liées au Covid l’éloignent de cet objectif. Et « l’affaire des masques » qui secoue sa famille politique n’arrange pas les choses.
Un député de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) et un autre de l’Union chrétienne-sociale (CSU), son allié bavarois, sont accusés de s’être enrichis en ayant servi d’intermédiaires avec des fabricants pour l’achat de masques par les autorités.

Le premier, Nikolas Löbel, issu de la CDU, a touché 250 000 euros. Il a annoncé mettre un terme à sa carrière politique. Le deuxième député, Georg Nüsslein, est issu de la CSU.
Visé par une enquête pour corruption, il aurait empoché 600 000 euros. Il a quitté le parti mais souhaite aller au terme de son mandat.

L’union CSU/CDU veut quant à elle jouer la transparence avec le lancement d’une enquête, l’instauration d’un « code de bonne conduite » et plus de « transparence des activités professionnelles des députés ».
A cette affaire vient s’ajouter à la grogne qui monte face à une campagne de vaccination jugée trop lente, alors que seuls 5% des Allemands en ont bénéficié.