bar de l'économie

Valeo lance une boîte de vitesses automatique pour vélos électriques

16/12/2020. L’équipementier automobile Valeo a lancé mardi une boîte de vitesses automatique pour vélos électriques, cherchant à percer dans ce secteur qui explose. Le «Smart e-Bike System» de Valeo, développé avec la société française Effigear, intègre un moteur électrique et une boîte de vitesses automatique adaptative dans le pédalier du vélo. Sans câble et sans commandes au guidon, les algorithmes de la boîte ajustent instantanément l’intensité de l’assistance électrique au besoin du cycliste.
On propose une révolution du vélo électrique», a déclaré à l’AFP Geoffrey Bouquot, directeur de la recherche et développement chargé de la Stratégie. «Tout est concentré dans la boîte, une seule courroie entraîne la roue arrière. Il y a moins de pièces, moins de problèmes de maintenance. Et ça rend son usage plus intuitif pour les débutants».

Développé à l’usine Valeo de L’Isle-d’Abeau, près de Lyon, ce système est tiré du moteur à 48V que l’équipementier installe déjà sur des véhicules légers, comme la petite Citroën AMI. Puissant, ce moteur s’adapte à des vélos de ville, de trekking ou cargo. Il permet à un cycliste de grimper une côte à 14% (soit l’équivalent d’une rampe de parking) avec une charge de 150 kg, sans effort, en marche avant comme en marche arrière, assure Valeo. Le groupe indique être en discussion avec de grands constructeurs de vélos pour mettre en œuvre ce pédalier courant 2021.

L’équipementier automobile a décidé de renforcer «sérieusement» sa présence sur le marché des systèmes d’assistance électrique, hors automobiles, «appelé à croître très significativement», souligne Geoffrey Bouquot. «On essaie d’électrifier la mobilité pour attaquer ces marchés avec nos produits, qui bénéficient de la qualité et la quantité de la production automobile», explique-t-il.

Selon le cabinet Xerfi, 388.000 vélos à assistance électrique (VAE) se sont vendus en France en 2019 et les ventes devraient progresser de 19% par an entre 2020 et 2023. Le marché a explosé avec les grèves de début 2020 et la crise sanitaire, provoquant parfois des situations de pénurie.