bar de l'économie

WhatsApp : nouvelle politique de partage des données

A partir du 15 mai, des millions d’utilisateurs devront accepter d’installer une mise à jour et de nouvelles conditions générales d’utilisation afin de pouvoir continuer à utiliser l’application.

Les données personnelles issues de WhatsApp seront partagées avec sa maison-mère Facebook, pour rentabiliser l’application. Rapellons que  WhatsApp a été racheté en 2014 pour 19 milliards de dollars.

Si vous refusez cette mise à jour, votre compte sera suspendu.

Dans les faits, pour l’Europe, cette mise à jour concerne principalement les communications entre particuliers et entreprises via WhatsApp Business, une version qui propose des fonctionnalités supplémentaires adaptées aux besoins des entreprises.

Si vous communiquez sur WhatsApp avec une société, le contenu de ces échanges ainsi que vos éventuels achats pourra être utilisé, notamment pour personnaliser des publicités sur Facebook ou Instagram.

« cela pourrait servir à communiquer avec votre banque pour savoir si une transaction récente était frauduleuse, ou avec une compagnie aérienne au sujet d’un vol retardé », comme l’indique le magazine Forbes.

En revanche, Facebook ne pourra pas lire le contenu des messages échangés entre les correspondants, ni accéder à l’historique ou à la localisation, car ceux-ci sont chiffrés de bout en bout.

Un accord sera par ailleurs toujours demandé aux utilisateurs pour partager leur numéro à une entreprise.

Si vous ne souhaitez plus utiliser WhatsApp, vous pouvez supprimer votre compte en suivant la procédure décrite sur le site de WhatsApp. Attention, ce processus est définitif.

A la place, vous pouvez vous tourner vers d’autres messageries comme Telegram ou Signal.